to mainto main
  Version complete en Russe Album fotos  |  Forum (en Russe)  |  Contact 
en espanol in english
Russian Ferret Society
Russian Ferret Society
Hybrides des Mustelidae. Khonoriks
En 1976-1979 un zoologue connu russe Dr. Dmitry Ternovsky de Novossibirsk travail sur l’hybridation entre différentes espèces de la famille Mustelidae : furo (Mustela putorius forma furo), furets sauvages (Mustela putorius), furets de steppe (Mustela eversmanni), vison européen (Mustela (Lutreola) lutreola), putois sibérien (Mustela sibirica) et autres. Comme résultat il crée des hybrides entre furo et furets de steppe (appèle "khofuter": "kho-" de "horjok" qui signifie "furet" et "furets" en russe + "-fu-" - furo + "-ter" - de Ternovsky), furo et vison europpeen (appele "funoter": "fu-"=furo + "-no-"="norka"=vison en russe + "-ter"), putois siberien et furets de steppe ("kohhosik": "ko-"="kolonok"= putois sibérien = "-ho-"="horjok") et beaucoup d’autres. Mais devient populaire le hybride entre furets et vison européen, appelle "khonorik". Khonorik a apparu en 1978, ses parents étaient: un hybride male de furet (sauvage x steppe) et femelle de vison européen, donc ce fut un hybride de 3 espèces. Plus tard furent élevés khonoriks de pure furets sauvages et vison européen.
Khonorik a l’air d’un petit vison de couleur sable fonce: poil noire, sous poils brun. Les oreilles dont plus larges avec des petites lignes claires. Les adultes des khonoriks sont plus grands que leurs parents. Il nagent comme les visons et creusent comme les furets. Leurs caractères est agressif et ils s’apprivoisent difficilement. Les males des khonoriks ont une stérilité de hybride, les femelles sont fertile.
Khonoriks furent une vraie explosion a différentes expositions dans beaucoup de pays, ont reçu plusieurs prix aux shows en URSS et furent popularisés dans les médias grâce a leur fourrure originale et de meilleure qualité que celle des visons. On a commencer a élever les khonoriks dans des stations biologiques expérimentales et dans certaines petites fermes. Mais vue toutes les difficultés et la diminution de la population des vision, l’élevage fut arrete.
Le mot "khonorik" est plus attractif a l’oreille en russe que le mot "horjok" (furet), c’est pourquoi des foi les vendeurs disent : mon animal n ‘et pas un furet, c’est un khonorik, une croissances entre un furet et un vison" même aujourd’hui. En plus certains journalistes montrent leur incompétence et appellent les furets khonoriks.


  Version complete en Russe Album fotos  |  Forum (en Russe)  |  Contact